Return to site

J'ai décidé de me (re)mettre au sport!

Oui mais pourquoi? Et comment?

La fin de l'année approche et les bonnes résolutions pour la nouvelle à venir vont germer. Parmi celles-ci, en tête de gondole, le fameux "C'est décidé, je vais faire du sport!".

"Le sport, c'est comme une religion", lisais-je dernièrement. C'est vrai sur au moins un point, il y a plus de croyants que de pratiquants!

Il n'est plus nécessaire de convaincre des bienfaits d'une pratique sportive, ils sont communément admis et reconnus (Si toutefois vous avez des doutes, je vous invite à lire ce document).

Chronique d'un renoncement annoncé

La durée moyenne des abonnements en salle de sport suite aux bonnes résolutions est de 3 mois. Je ne parle pas de la durée de pratique! Là, on parle d'1 mois qui se décompose généralement comme suit :

- 2 semaines "à bloc", avec des séances beaucoup trop intenses et qui laissent des traces plutôt désagréables... Vous connaissez ces courbatures qui vous empêchent de marcher ou d'attraper vos céréales du matin rangées dans le placard du haut? Elles ne donnent pas réellement envie de retourner immédiatement transpirer...

- 1 semaine moins assidue. Les douleurs entament la belle motivation. On espace les séances au nom de la raison. "Je préfère être raisonnable, ça fait trop mal".

- 1 semaine de mots d'excuses. C'est la fin des bonnes résolutions. Tout est valable pour ne pas y aller. "Il fait froid", "la nuit tombe vite", "les enfants ne me laissent pas le temps", "j'ai du travail", "C'est dur de s'y remettre après 1 semaine d'arrêt"...

Viennent alors les 2 mois d'abonnement suivants qui seront rythmés par 1 ou 2 séances coupables et c'est finalement l'argument financier ("Ce n'est pas rentable de rester abonné") qui enterrera votre motivation chancelante.

La vraie question à se poser est "pourquoi faire du sport?"

J'entends par là, "quelle est ma motivation réelle"?

En effet, on ne s'inscrit pas tous dans une salle de sport pour les mêmes raisons. Recommandation du médecin suite à un warning de santé, perte de poids, esthétique, besoin de se défouler, exutoire au travail ou au stress, bien-être... Il n'y a pas de raison meilleure que les autres, chacun la sienne et c'est très bien ainsi.

Cependant il est important d'être au clair avec soi-même. Ne vous voilez pas la face, si vous allez faire du sport pour maigrir parce que vous ne vous supportez plus, ne vous cachez pas derrière l'argument santé / bien-être (ce seront des effets collatéraux).

S'il y a une personne avec qui vous devriez être honnête, c'est vous! Se mentir amène à avoir des secrets pour soi même et c'est le début du dédoublement de personnalité. Pour peu que vous ne soyez pas d'accord avec votre double et c'est le conflit...

Motivation extrinsèque ou intrinsèque?

En terme de motivation, on distingue 2 grandes catégories :

- La motivation extrinsèque : elle est liée à votre environnement. Parce que le regard des autres, parce que c'est tendance, parce qu'on me l'a conseillé, parce que je grossis...

- La motivation intrinsèque qui vient de vous et qui est alimentée à 99% par le plaisir...

Pour le plaisir!

C'est la notion de plaisir qui devrait vous amener à pratiquer une activité physique régulièrement. Car c'est bien la régularité qui est cruciale afin d'obtenir des résultats durables.

Il y a fort à parier que si vous n'éprouvez pas de plaisir vous ne durerez pas longtemps ou que vous persévérerez au prix d'efforts qui finiront par avoir la peau de votre motivation.

Pourquoi se faire du mal???

Dans une de mes vies antérieures, j'étais coach sportif. Nombre de mes clients faisaient appel à moi pour perdre du poids.

Je leur expliquais alors globalement comment fonctionnent les filières énergétiques du corps et je leur conseillais de faire au moins 1 séance de cardio / semaine en autonomie (ils n'avaient pas besoin de moi pour faire du vélo, du tapis de course ou de l'elliptique).

3/4 d'heure minimum, avec un rythme cardiaque moyen de 120. Pour être clair et reçu par tous, je résumais mes consignes comme suit : "C'est long et chiant, mais pas dur".

100% de ces clients sont revenus au moins une fois en me disant fièrement "J'ai accéléré" ou "j'ai ajouté de la résistance parce que ce n'était pas assez dur!"...

Double effet kiss-cool, ils se faisaient mal pour rien et en plus, ils passaient à côté de leur objectif (la masse grasse n'étaient pas entamée directement puisque l'effort était trop intense).

Je me suis alors beaucoup questionné sur le besoin de se faire du mal. Le masochisme est pourtant une pratique considérée comme une déviance!

Notez à quel point la souffrance et la douleur sont ancrées dans notre culture (ce qui ne me tue pas me rend plus fort, j'y suis arrivé dans la douleur, il va comprendre sa douleur...) Comme si il y avait quelquechose de valorisant et d'éducatif à encaisser la souffrance de préférence sans broncher...

Alors quoi?

Si vous décidez d'avoir une activité physique régulière je vous recommande de suivre ces quelques conseils :

- Inscrivez-vous dans la durée

Il n'y a pas de secret : pour savourer les bénéfices d'une activité sportive, il faut du temps. Qui veut voyager loin ménage sa monture. Ne sollicitez donc pas votre corps au-delà de ce qu'il peut supporter. On ne part pas en sprint sur un marathon

- Fixez vous des objectifs raisonnables

Si vous n'êtes pas champion olympique, rien ne sert de prévoir de courir 1h si vous reprenez le sport après une période d'inactivité. 3 x 10min par semaine peuvent être suffisantes pour commencer, sans chercher à battre des records de vitesse. Si vous ne pouvez courir longtemps, alternez course et marche!

- Ne soyez pas dans la quête de la performance permanente

La performance est ponctuelle, elle se prépare. Vous aurez des hauts et des bas. C'est tout à fait normal. Vous pourrez courir 30 min un jour et être fatigué en 10 min le jour suivant. Ne soyez pas dans le challenge quotidien. Acceptez cet état de fait et souvenez vous que le repos fait partie de l'activité!

-Pratiquez en conscience

Profitez de votre pratique sportive pour vous connecter à votre corps. Quels sont les signaux qu'il vous envoie? Quelles sensations éprouvez-vous? Ressentez et observez! Vous avez autant de muscles qu'Arnold Schwarzzenger (il n'y a que le volume qui change), cela fait un sacré domaine d'observation.

Plus vous serez attentif à ce que vous faites et ressentez, plus vous comprendrez comment fonctionne votre corps (en terme d'anatomie, de physiologie et de bio-mécanique)... Par exemple, aviez-vous remarqué que lorsque vous soulevez un poids en pliant le bras paume de main vers le haut, ce ne sont pas les mêmes muscles qui travaillent que quand la paume de main se tourne vers le bas? (Vous êtes en train de faire le test?)

-Variez les plaisirs

Vous avez moultes possibilités d'activités, ne vous enfermez donc pas dans une routine.

Courez, sautez, lancez, nagez, marchez, jouez... Cela vous évitera l'écueil de la lassitude et vous permettra d'étendre le champs de vos possibilités.

-Aimez vous!

Nous ne disposons que d'un corps par personne. Prenez soin du vôtre et respectez le!

Lorsque vous le maltraitez, c'est à vous que vous faites du mal. C'est évident mais il me semble nécessaire de le rappeler.

Dépasser ses limites, c'est avant tout explorer ses possibilités, ce n'est pas un acte de conquête sauvage!

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly